Informations

Smith DD-17 - Histoire

Smith DD-17 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Smith DD-17

Smith(DD-17; dp. 700, 1. 293'10"; né. 26'5'', dr. 10'7", s. 31 k.; cpl. 89; a. 5 3'', 6 18" tt.; cl. Smith) Le premier Smith (DD-17) a été posé le 18 mars 1908 par William Cramp and Sons, Philadelphie, Pennsylvanie lancé le 20 avril 1909; parrainé par Mme Edward Bridge Richardson; et commandé le 26 novembre 1909, le lieutenant-commandant DF Boyd commandait. patrouille au large de Boston, Smith est arrivée à la Nouvelle-Orléans le 10 décembre 1916 pour le recrutement avec la Réserve auxiliaire navale. Elle est arrivée à Key West le 12 février 1916 et à New York le 15 février pour continuer à recruter.Avec la guerre imminente, Smith a été ordonné le 1er avril 1917 de jeter l'ancre dans la rivière du Nord pour aider le receveur des douanes à empêcher les navires allemands à New York de s'échapper ou de se détruire. a quitté New York le 4 avril et a opéré avec la Force de patrouille le long de la côte est du 10 avril au 14 mai. Le 17 avril, elle a signalé avoir aperçu un sous-marin qui a submergé, puis a vu un sillage de torpille sillonner sa proue; cependant, ni l'un ni l'autre n'a infligé de dommages à l'éther. Smith a subi une révision au Charleston Navy Yard du 17 mai au 16 juillet, période pendant laquelle elle s'est préparée pour un service à distance. Smith a quitté Charleston le 16 juillet et, après une escale aux Bermudes du 18 au 20 juillet et trois mois de patrouilles aux Açores du 26 juillet au 5 octobre, elle est arrivée à Brest, France, le 20 octobre. Pour le reste de la guerre, Smith a escorté des convois en direction est et ouest à travers la zone de danger sous-marin s'étendant sur environ 500 milles à l'ouest de Brest. Ses missions d'escorte se sont en grande partie déroulées sans incident et, malgré plusieurs observations de sous-marins suspects, elle n'a fait aucune mise à mort confirmée. Elle a cependant été appelée à deux reprises pour secourir les survivants des transports torpillés. Le 31 mai 1918, elle a sauvé 240 hommes du président Lincoln ; et, en les portant dans le port, a attaqué sans succès un sous-marin le 1 juin. Le 1er juillet 1918, elle a sauvé des survivants de Covington tandis que d'autres destroyers ont encerclé les deux navires à grande vitesse pour dissuader les attaques de sous-marins. Smith a subi des réparations en Angleterre du 16 septembre au 3 novembre 1918 et, après la fin de la guerre, à Brest du 7 Mars au 2 avril 1919. Elle a navigué pour les États-Unis le 11 mai, et, après son arrivée à Philadelphie, a été désarmée là-bas le 2 septembre 1919. Elle a été commandée vendue le 28 février 1920 mais a été retirée de la vente le 9 juin 1920 en réponse à une demande du Bureau of Construction and Repair pour un destroyer, un sous-marin et un cuirassé pour des expériences de bombardement exhaustives. Le 18 septembre, le forgeron a été ancré dans la baie de Chesapeake avec le cuirassé Indiana et le sous-marin G-1 pour les tests, qui ont été achevés le 5 novembre. Smith a ensuite été remorqué à Philadelphie et, après avoir de nouveau été désigné comme cible de bombardement le 20 juillet 1921, a été vendu le 20 décembre 1921 à James G. Hitner de Philadelphie pour démolition.


Forgeron-classe destroyer

Cet article ne contient aucune citation ou référence. Veuillez améliorer cet article en ajoutant une référence. Pour plus d'informations sur la façon d'ajouter des références, voir Modèle : Citation.

Les Forgeron Destroyers de classe étaient les premiers destroyers océaniques de la marine des États-Unis, et les premiers à être entraînés par des turbines à vapeur au lieu des moteurs alternatifs installés dans les seize destroyers torpilleurs antérieurs et beaucoup plus petits commandés en 1896-1897.

Les trois premiers de la classe ont reçu l'ordre en vertu de la loi du 29 juin 1906 « d'avoir la vitesse pratique la plus élevée et de coûter, hors armement, ne pas dépasser sept cent cinquante mille dollars chacun ». La paire restante reçut l'ordre en vertu de la loi du 7 mars 1907 « d'avoir la vitesse pratique la plus élevée et de coûter, à l'exclusion de l'armement, ne pas dépasser huit cent mille dollars chacune ». Les cinq navires ont été construits en utilisant la base Forgeron conception. Cependant, Flusser et Reid sont parfois considérés comme Flussernavires de classe.

Contrairement aux 16 destroyers précédents, ces navires à turbine étaient à triple vis et tous avaient deux paires de cheminées largement espacées, à l'exception de Forgeron (qui avait les premier et quatrième entonnoirs séparés de la paire du milieu). Tous ont eu l'un de leurs canons de 3 pouces retirés en 1918, et les quatre derniers navires ont tous été vendus en novembre 1919 après la fin de la Première Guerre mondiale, le Forgeron survécu encore deux ans.


Jemima (Smith) Butner (vers 1728 - 1803)

Will a fait le 17 octobre 1774 légué à sa fille Jemima, "une Pestole espagnole [pièce de monnaie espagnole] pour elle pour toujours, s'il devait arriver que ma fille Jemima devienne pauvre et nécessiteuse dans cette vie, je demande à mes Execs de lui donner un soulagement raisonnable de ma succession. Je donne et concède également aux enfants de ma fille Jemima qu'elle portera à Benjamin Merrill à savoir : Saml, John, Andrew, Wm, Chas, Elijah et Jonathan Merrill, Anna McCleary et Penelope Merrill à tous et chacun de eux séparément 50 livres. " [1]

Testament de Jemima Butner, comté de Rowan, Caroline du Nord Will Abstracts N.C. 7 mai 1801. [2]

Fils : Samuel Meril (aîné), John Meril, Charles Meril, William Meril, Jonathon Meril, Elijah Meril, Daus : Nancy Ellien, Exrs : fils Andrew & Johathon Meril Esprit : Thomas Durham, Azariah Merrell.

Au nom de Dieu Amen ! Jemima butner du comté de Rawan et de l'État de Caroline du Nord étant en parfait état d'esprit et de mémoire, mais faiblement de corps et évoquant ma mortalité, je pense qu'il est bon de faire et d'ordonner cela comme ma dernière volonté et mon test : sachant qu'il est nommé aux hommes de mourir une fois, faites ceci pour confirmer mon intention par ces présents, et en premier lieu je remets mon âme entre les mains de Dieu Tout-Puissant, et mon corps soit enterré décemment, à la discrétion de mes exécuteurs testamentaires, et comme touche un domaine mondain, comme il avait plu à Dieu de me bénir, je dispose, conçois et donne de la manière et la forme suivantes, c'est-à-dire que je donne et lègue à mon fils aîné Samuel Meril 14 livres que j'ai payées pour l'amélioration sur laquelle Meril vit maintenant aussi 27 livres, que j'ai payées en prenant un jugement qui était contre lui, aussi mon cheval d'oseille, aussi et une partie égale de tous mes biens meubles avec le reste de mes fils mes nègres sauf

Je donne et lègue à ma fille Nancy ma femme nègre Slager, qui doit être évaluée, et John, William et Charles Meril doivent avoir une part égale de la valeur dudit nègre en argent aussi je donne la moitié de mes vêtements à ma fille Nancy je donne et lègue à ma fille Ellien une fille noire nommée Rose, qui doit également être évaluée et ce qui précède John, Wm et Chas Meril doit avoir une part égale de sa valeur en argent, je donne également à ma fille Ellien l'autre moitié de mes vêtements. Je donne et lègue à mon fils Sandrew Meril mon garçon noir nommé James, qui doit également être évalué et ce qui précède John Meril, Wm et chas Meril pour avoir une part égale de la valeur en argent, je donne également à mon fils Andrew un part égale de mes biens meubles, que je ne mentionne pas dans mon testament. Je donne à mon fils Jonathan Meril mon garçon noir nommé David et il doit payer à mon fils Chas Meril 10 livres d'argent courant 2 ans après mon décès Je donne aussi à mon fils Jonathan Meril et à part égale avec le reste de mes fils de mon des biens meubles, qui ne sont pas mentionnés ou donnés ici. Je donne à mon fils Elijah Meril et une partie égale de mes biens mobiliers qui ne sont pas mentionnés ou donnés dans ce testament - Enfin, je nomme également constitue et ordonne, mon fils Andrew A Meril et Jonathan Meril entiers et uniques exécuteurs de ce dernier testament et test : J'ai apposé ma main et mon sceau ce 7 mai 1801. Jemima Butner, signé, scellé et déclaré en présence de (sa marque et son sceau. Thomas Durham, Azariah Merrell (avec l'aimable autorisation du descendant Dorris McKinney) [3]

Décès

Jemima Smith est décédée après le 7 mai 1801 [4] la date à laquelle son testament a été rédigé et est décédée en février 1803 dans le comté de Rowan, en Caroline du Nord, la date à laquelle son testament a été prouvé. [5]

Famille

Benjamin Merrill a épousé Jemimah Smith le 11 décembre 1750 dans le New Jersey.

Ils ont eu les enfants suivants :

  1. Samuel Merrill, (1748-1803) m. Suzanne. [6][7]
  2. John Merrill, (1750-1838) m. Marie Wiseman. [8][9]
  3. Andrew Merrill, (né en 1751) m. Rachel Wiseman. [10][11]
  4. Nancy Merrill, (vers 1756-1837) m. Joseph Clark. [12]
  5. William Merrill, (vers 1757-vers 1803) m. Sally Hayden.[13][14]
  6. Anna Merrill, (née en 1758) m. Boyd McCreary. [15][16]
  7. Penelope Merrill, (vers 1760-1839) m. Benjamin Merrill. [17][18]
  8. Charles Merrill, (1761-1822) m. Elisabeth. [19][20]
  9. Elijah Merrill, (né en 1763). [21][22]
  10. Jonathan Merrill, (1767-avant 1850) m. Nancy Elliot. [23][24]

Remarque : Marié à Jemimah Smith, vers 1748 Hopewell, HunterdonCo, NJ. [25]

Remarque : Benjamin MERRILL et Jemima SMITH se sont mariés le 11 décembre 1750 dans le New Jersey. Jemima SMITH est décédée en février 1803 dans le comté de Rowan, en Caroline du Nord. [26] [27]

Remarque : Je donne et concède également aux enfants de ma fille Jemima qu'elle porte à Benjamin Merrill à savoir : Saml, John, Andrew, Wm, Chas, Elijah et Jonathan Merrill, Anna McCleary et Penelope Merrill à tous et chacun d'eux individuellement 50 livres." [28] Alors où est Nancy dans cette liste : la même Anna McCleary ? Et Ellen = Pénélope ? C'est la seule façon dont les différentes références ont un sens. [29]

Veuve Jemima Smith Merrell épousa Harmon Butner, le 20 février 1775 dans le comté de Rowan, Caroline du Nord.

Ils ont eu l'enfant suivant :

Remarque : Jemima Merrill a vécu une trentaine d'années après la mort du capitaine Merrill. Elle avait un enfant connu de son deuxième mari, Harmon Butner, une fille Ellen. [31]

Note : Butner, Hermon & Jemima Merrill, 28 février 1775 Jonathan Conyer, serf. [32]

Archives du Yorkshire

Les trois premiers groupes de documents sont tirés du rapport de recherche de Rosalie Coudray Smith. Le testament de Tho Burnley a également été réimprimé dans les testaments paroissiaux publiés d'Halifax, disponibles à la NYPL. [33]

Libération par Robert Tong, greffier, à William Smyth, de tous ses droits dans un message à Owlcotes. [34]

Octroi par Richard Baildon de Kexby et Alice Baildon sa femme à Guy Baildon leur fils de terres à Farsley dans la paroisse de Calverley feu Cecily Gybson. [35]

Octroi par Guy Baildon de Hustwayt à William Smyth d'Oulcotes de terres etc à Farsley qu'il avait du don de Richard Baildon son père, et d'Alice sa femme. [36]

7 30 janvier Elisabeth (1587/8)

"William Smith, locataire à vie d'une moitié d'Owlecotes maintenant occupée par son fils et héritier Andrew à qui appartient la réversion, donne à Andrew son intérêt viager sur son mariage avec Susan, fille de Laurence Waterhouse." [37]

26 octobre 9 Jacques Ier (1611)

Andrew Smith et Daniel Smith son fils et héritier de Christopher Nettleton. Bail du messuage appelé Owlcotes pour 1000 ans. Du pareil au même. Obligation d'exécuter des engagements. [38]

Contrat entre Christopher Nettleton et William Moore. Les parties ont acheté Owlcotes, l'héritage d'Andrew et Daniel Smith, par une amende datée du 23 janvier 9 James I et une récupération datée du 1 juillet 10 James I. Nettleton s'engage ici à produire les actes pertinents sous sa garde lorsqu'il y est invité. [39]

Volonté de Tho Burneley

Re: Andrew Smith 1619-1671 Farsley, West Riding, Yorkshire

Testament de son oncle maternel Tho Burneley, mai 1666 "À Andrew Smith de Farsley, un autre fils de ma sœur, ses héritiers &c. ma maison d'habitation à Farsley, et d'autres édifices, granges, &c., &c., et une maison appelée Smithy House, et un proche appelé Charley close, près de Farsley Greene. Pour payer à Abraham, son frère, un autre des fils de ma sœur, L5, et L10 à Wm Smith, un autre frère.

Donc - Andrew avait déjà 47 ans lorsqu'il a reçu cet héritage, et il n'a vécu que 5 ans de plus. [40]

REMARQUE : LES PRÉCÉDENTS SONT DISPOSABLES POUR LE MOMENT, CAR LES DOSSIERS DE LA PAROISSE POUR L'IMMIGR ANDREW SMITH À ROYSTON/BARNSLEY INDIQUENT QU'IL N'ÉTAIT PAS L'ANDREW TROUVÉ PAR ROSALIE COUDRAY DANS LES DOCUMENTS DE L'ÉGLISE DE CALVERLEY SMITH DE LA RÉGION DE BRADFORD-LEEDS. --- GARY SMITH-53226

Histoires du New Jersey

Ralph Ege a écrit : « Le testament du premier Andrew Smith a été daté du 16 janvier 1703 et n'est pas enregistré, mais figure dans le dossier de l'inventaire de sa succession au bureau du secrétaire d'État à Trenton. Il résidait dans les limites de l'ancien Le canton de Hopewell à proximité du site actuel de l'Hôpital pour aliénés maintenant dans le canton d'Ewing.

Dans son testament, qui a été prouvé le 7 mars 1703, il laisse un héritage à son fils Andrew Smith, qui a épousé Sarah, fils du premier Jonathan Stout de Hopewell, . et a signé son nom en présence de Wm Hixson, Caleb Wheatley et Joshua Ward, qui résidaient tous à proximité des chutes à cette époque. Le cautionnement des exécuteurs testamentaires a été signé par Thos Smith, Geo Willis et Emanuel Smith.

"Le dernier nommé était le frère de Samuel, l'auteur de 'Smith's History of NJ', publié en 1765, et était sans aucun doute un neveu d'Andrew et Geo Willis était le beau-père d'Emanuel." Les évaluateurs comprenaient « Roger Parke, le père de John Parke qui a épousé Sarah Smith mentionné dans le testament ». "Tous ces groupes résidaient aux chutes ou à proximité en 1703, mais plusieurs d'entre eux sont arrivés dans le nord de Hopewell peu de temps après. "

Archives du New Jersey, résumés de testaments

Andrew Smith de Hopewell twnshp, Burlington Co. Yeoman. Will dd 16 janvier 1703/4 prouvé 7 mars 1703/4 Enfants - Andrew, Elizabeth, Mary, épouse de Wm Scooley, Sarah, épouse de John Parke. Héritage à John Fidler, "maintenant serviteur de John Parke". Immobilier et biens personnels. Execs : "mon fils unique Thos" et dau Eliz. [Pourquoi dit-il « mon fils unique » - doit signifier célibataire à cette date ?] Témoins : Wm Hixon, Caleb Wheately, Joshua Ward. [Fidler : peut-être auparavant son propre serviteur ?] Il semble que sa femme soit décédée avant lui, puisqu'elle n'est pas mentionnée.

Andrew Smith de Hopewell, Hunterdon Co, yeoman. Will dd 2 novembre 1763 prouvé 24 avril 1767. Fils aîné Andrew L 5. Fils Jonathan L 5. Fils George L 5. Dau Ann Titus L 5. Gson Jonathan Smith, terre où vivait son père Charles, de 60 ac, quand 21. S'il meurt, alors gdau Rachel North aura dit terre. Gdau Rachel Nord L 20. Fils Timothée, reste de ma terre. Exec : fils Timothée. Esprit : Felix Lott, John Corwine, Thos Wilson.

Timothy Smith de Hopewell, Hunterdon Co. Will dd 3 mars 1787, prouvé le 11 mars 1796. Épouse Jane. Fils Andrew, Geo, John B Jos Smith décédés Abigail, Sarah, Mary. Gson Timothy fils de Jos. Execs : fils Andrew & beau-fils Jas Wilson.

Elle a fait son testament le 7 mai 1801 et cela a été prouvé en février 1803. Son testament est enregistré dans le Rowan County Will Book C, page 321, à Salisbury, en Caroline du Nord. Dans l'index qui répertorie tous les enfants dans les testaments, tous les enfants du testament de Jemima Merrill Butner sont répertoriés comme Merrills, à l'exception d'Ellen qui est répertoriée comme Ellen Butner. Voici une copie du testament :

Rowan Co Will Book C, p.321. [42]

Au nom de Dieu Amen ! Moi, Jemima Butner dans le comté de Rowan et l'état de Caroline du Nord, étant dans un esprit et une mémoire parfaits mais faiblement de corps et évoquant ma mortalité, je pense approprié de confirmer mes intentions par ces présents, et en premier lieu je recommande mon âme entre les mains du Dieu Tout-Puissant, et mon corps pour être enterré décemment, à la discrétion de mes exécuteurs testamentaires, et comme touchant un tel domaine mondain qu'il a plu à Dieu de me bénir, je dispose, conçois et donne de la manière et forme suivante, c'est-à-dire

1. Je donne et lègue à mon fils aîné Samuel Merrill 14 livres que j'ai payées pour l'amélioration où Smith Meril vit maintenant, également vingt-sept livres que j'ai payées en prenant un jugement qui était contre lui, aussi mon cheval oseille, également un part égale de tous mes biens meubles, avec le reste de mes fils, sauf mes nègres.

2. Je donne et lègue à ma fille Nancy ma femme nègre, Hagar, qui doit être évaluée, et John, William et Charles Meril doivent avoir une part égale de la valeur dudit nègre en argent aussi je donne la moitié de mon porter des vêtements à ma fille Nancy.

3. Je donne et lègue à ma fille Ellien une fille noire nommée Rose, qui doit également être évaluée et les John, William et Charles Meril ci-dessus doivent avoir une part égale de sa valeur en argent. Je donne aussi à ma fille Elline l'autre moitié de mes vêtements.

4. Je donne et lègue à mon fils Andrew Meril mon garçon nègre nommé James, qui doit également être évalué et ce qui précède John Meril, William et Charles Meril pour avoir une part égale de la valeur en argent, je donne également à mon fils André une part égale de mes biens meubles, que je ne mentionne pas dans mon testament.

5. Je donne à mon fils Jonathan Meril, mon garçon nègre nommé David et il doit payer à mon fils Charles Meril dix livres, argent courant, deux ans après mon décès. Je donne aussi à mon fils Jonathan Meril et à part égale avec le reste de mes fils de mes biens mobiliers qui ne sont ici ni mentionnés ni donnés.

6. Je donne à mon fils Elijah Meril une part égale de mes biens meubles qui ne sont pas mentionnés dans ce testament.

Enfin, je nomme également, constitue une ordonnance, mon fils Andrew Meril et Jonathan Meril exécuteurs entiers et uniques de ce dernier testament, et je révoque par la présente tous les autres testaments, à tout moment par moi fait, et en témoignage dont j'ai apposé ma signature et mon sceau, ce 7 mai 1801.

Signé, cacheté et déclaré en présence de Thomas Durham, Azariah Merrell, Test. Jemima X (sa marque) Butner


Contenu

Forgeron a été établi le 18 mars 1908, par William Cramp & Sons, Philadelphie, et lancé le 20 avril 1909, parrainé par Mme Edward Bridge Richardson. Elle a été mise en service le 26 novembre 1909, sous le commandement du lieutenant-commandant D. F. Boyd.

Forgeron a été attaché à l'Atlantic Torpedo Fleet lors de sa mise en service et, après trois ans de service actif, a été placé en réserve en octobre 1912. Réactivé avec des effectifs réduits en décembre 1915, pour le service de neutralité de la patrouille au large de Boston, Massachusetts, Forgeron est arrivé à La Nouvelle-Orléans, Louisiane le 10 décembre, pour le devoir de recrutement avec la Réserve auxiliaire navale. Elle est arrivée à Key West, Floride le 12 février 1916 et à New York, le 15 février, pour continuer à recruter le devoir.

Première Guerre mondiale[modifier]

Avec la guerre imminente, Forgeron a reçu l'ordre, le 1er avril 1917, de jeter l'ancre dans la North River, pour aider le receveur des douanes à empêcher les navires allemands à New York de s'échapper ou de se détruire. Elle a quitté New York, le 4 avril et a opéré avec la Force de Patrouille le long de la Côte Est du 10 avril au 14 mai. Le 17 avril, il a signalé avoir aperçu un sous-marin qui a submergé, puis a vu un sillage de torpilles traverser son arc, mais aucun n'a infligé de dommages à l'autre. Forgeron a subi une révision au Charleston Navy Yard du 17 mai au 16 juillet, pendant lequel il s'est préparé pour le service éloigné.

Forgeron a quitté Charleston, Caroline du Sud le 16 juillet, et après une escale aux Bermudes du 18 au 20 juillet et trois mois de patrouilles aux Açores du 26 juillet au 5 octobre, elle est arrivée à Brest, en France, le 20 octobre. Pour le reste de la guerre, Forgeron escorté des convois en direction est et ouest à travers la zone de danger sous-marin s'étendant sur environ 500 & 160 mi (800 & 160 km) à l'ouest de Brest. Ses missions d'escorte se sont en grande partie déroulées sans incident et, malgré plusieurs observations de sous-marins suspects, elle n'a fait aucune mise à mort confirmée. Elle a cependant été appelée à deux reprises pour secourir les survivants des transports torpillés. Le 31 mai 1918, elle a sauvé 240 hommes de Président Lincoln, et, tout en les portant dans le port, a attaqué sans succès un sous-marin le 1er juin. Le 1er juillet, elle a secouru des survivants de Covington tandis que d'autres destroyers ont encerclé les deux navires à grande vitesse pour dissuader une attaque sous-marine.

Période de l'entre-deux-guerres[ modifier ]

Forgeron a subi des réparations en Angleterre du 16 septembre au 3 novembre, et après la fin de la guerre, à Brest, du 7 mars au 2 avril 1919. Il a navigué pour les États-Unis le 11 mai et, après son arrivée à Philadelphie, y a été désarmé le 2 septembre. Elle a été vendue le 28 février 1920, mais a été retirée de la vente le 9 juin, en réponse à une demande du Bureau of Construction and Repair pour un destroyer, un sous-marin et un cuirassé pour des expériences de bombardement exhaustives. Le 18 septembre, Forgeron était ancré dans la baie de Chesapeake, avec Indiana et G-1, pour les tests, qui se sont achevés le 5 novembre. Forgeron a ensuite été remorqué à Philadelphie, et après avoir été de nouveau désigné comme cible de bombardement le 20 juillet 1921, a été vendu le 20 décembre à la Henry A. Hitner's Sons Company de Philadelphie, pour mise au rebut.


Classe de Smith

Les Smith-classe était un destroyer de classe de cinq unités de la marine américaine. Ils sont entrés en service en 1909. En 1919, il a été mis hors service.

Trois ans après la mise en service du premier Classe Bainbridge et Destroyers de classe Truxtun , une commission dirigée par le contre-amiral George A. Converse a été créée pour faire face aux besoins futurs des destroyers de l'US Navy. L'un des résultats de la commission a été l'utilisation de turbines à vapeur au lieu des machines à triple détente utilisées auparavant. Les premières unités à être influencées par les travaux de la commission furent les destroyers 740 ts de la classe Smith, aussi connu comme Flivvers , et la classe Paulding subséquente . En plus de changer le système de propulsion, le nombre de canons de 3" est passé de trois à cinq et les torpilles de 18" ont été remplacées par des torpilles de 21". Smith-classe les unités étaient au charbon.

Le contrat de construction est allé aux chantiers navals William Cramp & Sons (DD-17 et DD-18), New York Shipbuilding (DD-19) et Bath Iron Works (DD-20 et DD-21). Les coûts de construction du navire type s'élevaient à 585 000 $ US. Les destroyers furent posés en 1908 et mis en service en 1909 et 1910 (DD-18). Pendant la Première Guerre mondiale, les navires opèrent à partir de Brest et assument des fonctions de convoi. En 1919, les destroyers ont été mis hors service.


Commenter

Re: Algèbre 2 Prentice Hall Foerster VS Smith

Les textes de Foerster et Smith sont des manuels différents rédigés par différents auteurs qui partagent actuellement le même éditeur. Ils ne sont pas plus interchangeables que deux manuels d'algèbre 2. Si vous avez du foerster et que vous souhaitez continuer à l'utiliser, je recommande fortement les conférences vidéo Math Without Borders qui ont été faites pour ce manuel. Ils vont section par section et je pense que les vidéos d'algèbre 2 incluent désormais également des solutions élaborées à la moitié des problèmes. J'ai acheté le manuel de solutions de toute façon. Je pense qu'essayer d'utiliser les vidéos MP avec un texte différent serait un exercice de frustration. Si vous voulez juste quelques aides en cas de besoin, je pense que l'académie khan serait plus facile à localiser le sujet en question. Si vous souhaitez passer au texte Smith, j'obtiendrais les vidéos MP.

Je n'ai jamais utilisé Derrick Owens, mais j'y ai pensé. Une chose que j'aime dans les vidéos MWOB, c'est que vous les mettez sur une clé USB, c'est donc à vous de les conserver. Il vous est demandé de ne pas revendre, mais vous êtes autorisé à réutiliser au sein de votre famille. J'ai entendu de bonnes choses à propos de Lial, mais je ne l'ai jamais vu en personne. Je ne connais pas de leçons vidéo pour ce texte. Si vous utilisiez Foerster pour l'algèbre 1 et que cela vous plaisait, je resterais avec le même auteur. Chaque auteur enseigne des sujets dans un ordre légèrement différent.

Projets pour 2021-2022
15e année d'enseignement à domicile, 12e année avec Memoria Press
DD Collège étudiant de première année
DS 10e année - Lukeion Latin et grec, Vita Beata Drames grecs
DS 8e année - Vita Beata Littérature
DS 3e année - Littérature Vita Beata, Right Start F, First Form Latin


Notre mission

La mission de la Smith & Wesson Historical Foundation est de fournir le financement et les conseils pour la recherche, la préservation et l'exposition des documents historiques de Smith & Wesson. La Fondation travaille avec le Lyman and Merrie Wood Museum of Springfield History, la Smith & Wesson Collector’s Association, Smith & Wesson et d'autres pour accomplir notre mission. Le SWHF a numérisé les documents originaux qui se trouvent dans les archives du Lyman and Merrie Wood Museum of Springfield History à Springfield, MA. Quelque 500 boîtes contenant la correspondance de plus de 100 ans d'activité commerciale de Smith & Wesson ont été numérisées à ce jour, les préservant pour les générations futures.


Ce furent les premiers destroyers à turbine en service aux États-Unis et les derniers à fonctionner au charbon. Étonnamment, les turbines étaient dictées par le coût lorsque les offres ont été ouvertes, toutes les propositions à turbine étaient inférieures à toutes les propositions réciproques. [3] Le Forgerons ont été considérablement agrandies Truxtuns à 900 tonnes à pleine charge, ils étaient 50 % plus gros. Le déplacement supplémentaire est allé dans un armement accru et des machines plus puissantes pour maintenir le Truxtunvitesse de 28 nœuds. Le gaillard d'avant a amélioré la navigabilité. En outre, la capacité de charbon a été portée à 298 tonnes, soit près de la moitié du déplacement total à pleine charge de la classe précédente. La taille et la portée accrues signifiaient qu'il s'agissait des premiers destroyers véritablement océaniques de l'US Navy, capables d'opérer avec des cuirassés lors de longs voyages. La saisie des Philippines lors de la guerre hispano-américaine et l'acquisition d'Hawaï, toutes deux en 1898, avaient montré le besoin de navires à longue portée. Peu de temps avant le Forgeron-classe est entrée en service, la Grande Flotte Blanche de 1907-1909 a démontré que l'US Navy était prête à opérer loin de chez elle. Ironiquement, ces destroyers seraient rapidement surnommés "flivvers" (d'après le petit et fragile Ford modèle T) pour leur petite taille lorsque les "milliers de tonnes" suivants entrèrent en service en 1913. [4] Il était reconnu que les destroyers combattraient désormais d'autres destroyers plutôt que des torpilleurs, et que les destroyers avaient également besoin d'une capacité plus offensive (aka torpille) pour assumer le rôle des torpilleurs, tout en conservant la portée et les qualités de tenue en mer pour opérer avec la flotte de combat. [5] Ce fut le début des multiples missions que les destroyers américains seraient finalement censés accomplir, y compris la guerre anti-sous-marine à partir de la Première Guerre mondiale et la guerre anti-aérienne à partir des années 1930.

Les turbines à vapeur des navires étaient à entraînement direct et disposées de la même manière que celles de Sir Charles Parsons. Turbinie, avec une turbine haute pression sur l'arbre central évacuant vers deux turbines basse pression sur les arbres extérieurs. Des turbines de croisière ont également été installées sur les arbres extérieurs pour améliorer l'économie de carburant à basse vitesse, un problème qui affecterait les navires à turbine jusqu'à ce que des turbines entièrement équipées et des pressions de vapeur et des températures plus élevées soient introduites pendant la Première Guerre mondiale. [6] Pour tenter de trouver à mi-chemin entre la vitesse efficace élevée des turbines et la vitesse efficace faible des hélices, la vitesse maximale de l'arbre était de 724 tr/min, soit plus du double de celle d'un navire moderne. [7]


Smith DD-17 - Histoire

par Lt Cdr Geoffrey B Mason RN (Rtd) (c) 2006

NCSM OTTAWA (i) (H 60), ex-HMS CRUSADER - Destroyer de classe C, y compris les mouvements d'escorte de convoi

Edité par Gordon Smith, Naval-History.Net

Le destroyer de classe C HMS CRUSADER a été commandé avec le destroyer jumeau HMS COMET du HM Dockyard Portsmouth le 15 juillet 1930 dans le cadre du programme de construction de 1929. Ce programme était destiné à inclure une flottille complète de huit navires avec un chef de flottille, mais le 30 janvier 1930, il a été annoncé que seuls quatre destroyers et un chef de flottille seraient construits selon les estimations dans le cadre des économies réalisées pendant la dépression économique de cette période. Le navire a été mis à l'eau le 12 septembre 1930 avec le COMET et lancé le 30 septembre 1931, le même jour que le COMET. Ce destroyer était le 2e à porter le nom, introduit en 1909 pour un destroyer construit à Preston par Ward et vendu en 1920. La construction a été achevée le 2 mai 1932 et il a été rebaptisé NCSM OTTAWA le 15 juin 1938 après son transfert à la Marine royale canadienne. .

B a t t l e H o n o u r s comme H M S C O M E T

Insigne : Sur un Champ Noir, un Bouclier argenté, dessus une croix Rouge.

Non nobis Domine : 'Pas sous nous, Seigneur'

S o m m a r y o f P r e - War S e r v i c e a s H M S C O M E T

2e - Achèvement de la construction et début des essais d'acceptation.

Commandé pour le service dans la 2e flottille de destroyers, Home Fleet. À l'issue des essais d'acceptation, mis en place dans les eaux domestiques.

Déployé pour les tâches de la Home Fleet et a participé à des exercices de flottille et de flotte.

Déploiement de Home Fleet en continuité avec Flotilla.

Déploiement de Home Fleet en continuation.

30e - Prise en main pour radoub par HM Dockyard, Portsmouth. En cours de radoub.

4e - Réalisation d'essais après radoub à la fin des travaux du chantier naval.

Reprise des fonctions de la flottille dans Home Fleet

Déploiement de Home Fleet en continuation. Nominé pour le service détaché en Méditerranée. (Remarque : suite à l'invasion italienne de l'Abyssinie avec les navires de la flottille pour renforcer la flotte en Méditerranée à Alexandrie.)

Passage à Alexandrie. Nommé pour la surveillance des mouvements de navires de guerre italiens en mer Rouge.

septembre à décembre

Déployé avec des navires jumeaux de la 2e flottille en mer Rouge.

Déploiement Mer Rouge en continuation.

27ème - Prise en main pour radoub.

30 - Effectué des essais après le radoub et à la fin a pris le passage pour ce devoir.

Déployé dans les eaux domestiques. Nommé pour un déploiement pour des missions de patrouille au large des côtes espagnoles dans le golfe de Gascogne (Remarque : cette mission était également effectuée par d'autres navires de la flottille)

Déployé pour les patrouilles pour intercepter le trafic d'armes aux insurgés et pour la protection des navires battant pavillon britannique Golfe de Gascogne. Aide à l'évacuation des civils des ports espagnols. Remis en service dans les eaux territoriales en relève.

Fonctions de la flotte domestique avec la flottille, y compris la participation aux essais après le radoub du cuirassé HM ROYAL OAK. (Remarque : Le transfert à la Marine royale canadienne de navires de cette classe de destroyers était à l'étude par l'Amirauté, car le déploiement d'une flottille composée de quatre navires seulement présentait des difficultés administratives.)

Réduit à un complément spécial en attendant le résultat des discussions de transfert en cours. (Remarque : le navire jumeau HMS COMET était également soumis à cette réduction.)

Nommé pour le service de garde d'avion pour le porte-avions HM COURAGEOUS.

Déployé comme garde d'avion sur le HMS COURAGEOUS.

30e - Prise en main pour l'amarrage et le radoub par HM Dockyard, Portsmouth.

27e - Réaliser des essais après radoub à la fin des travaux du chantier naval.

Nominé pour assister à l'examen du couronnement de la flotte à Spithead par SM le roi George VI. Reprise des fonctions avec le HMS COURAGEOUS.

20 - A participé à la revue avec 141 autres navires de la RN dont huit cuirassés, deux croiseurs de combat, 16 croiseurs, cinq porte-avions, un porte-hydravions, 60 destroyers, 22 sous-marins, cinq sloops d'escorte, 20 navires de guerre mineurs, un Fleet Oiler et d'autres auxiliaires.

Déployé avec le HMS COURAGEOUS dans les eaux domestiques.

Nomination pour le transfert à la Marine royale canadienne confirmée. Missions de garde d'avion avec le HMS COURAGEOUS en continuation.

Nominé pour le radoub et détaché du HMS COURAGEOUS. Passage à Sheerness pour radoub et transfert. Payé avant d'être pris en main pour le radoub.

28 - Prise en main pour radoub. (Remarque : le navire est devenu la responsabilité de la MRC pendant le radoub.)

15e - Mise en service pour le service de la MRC et rebaptisé NCSM OTTAWA.

S e r v i c e s H M C S O T T A W A

B a t t l e honneur

(* Décerné au NCSM OTTAWA (ii))

Les récompenses pendant le service RCN WW2 ne sont pas disponibles dans les dossiers de l'Amirauté.

Réalisation d'essais portuaires.

20e - Déployé pour les essais en mer après radoub dans le commandement Nore.

À la fin des essais, des travaux ont été effectués avec des navires de la RN à Portland et dans les eaux territoriales.

Passage à Halifax avec le destroyer HM Canadian RESTIGOUCHE. (Remarque : On peut supposer que l'effectif du navire a été amené à la norme requise après l'arrivée.) Passage dans l'Atlantique à Panama avec le NCSM RESTIGOUCHE.

Passage to Esquimalt after transit of Panama Canal.

7th - Arrived at Esquimalt with HMCS RESTIGOUCHE to begin RCN service in Pacific.

Carried out training and patrol duties in Pacific. (Note: RCN ships based at Esquimalt carried out exercises with those based at Halifax. During this period RCN destroyers were involved in escort and guardship duties during the visit to Canada by HM King George VI and Queen Elizabeth.)

D e t a i l s o f W a r S e r v i c e

( for more ship information, go to Naval History Homepage and type name in Site Search)

Prepared to take-up war station.

Deployed at Esquimalt. Nominated for Atlantic convoy defence and took passage to Halifax. Took passage via Panama to Halifax.

Atlantic passage after transit of Panama Canal.

Deployed for Atlantic convoy defence between Halifax and Newfoundland.

Deployed at Halifax for Local escort duties.

Involved in collision with tug BANSHEE and sustained structural damage on stern.

On completion resumed Local Escort duties. Nominated for service in Western Approaches with 10th Escort Group based at Greenock.

27th - Took passage from Halifax to join Group.

Joined 10th Escort Group in Clyde for Atlantic convoy escort.

21st - Joined Convoy OB217 as escort during passage to Dispersal Point in NW Approaches.

25th - Detached from OB217 on arrival at Dispersal Point and took return passage.

Rescued survivors from mercantiles EURYMEDON and SULARIA sunk by U-Boat torpedo. (Note: OB217 had no losses during escort and it is presumed they were sailing independently. These losses are NOT recorded in HITLER'S U-BOAT WAR by C Blair and may have been attacked by an Italian submarine. Loss is recorded in Official List of Losses (HMSO) by torpedo. To be further investigated.)

Nominated for refit. Taken in hand for removal of after bank of torpedo tubes and replacement by 3in AA gun. Resumed deployment with Group for Atlantic convoy escort.

6th - Took part in anti-submarine attacks on Italian submarine FAA DI BRUNO with HM Destroyer HARVESTER.

7th - Italian submarine sunk after 24 hour operation. There were no survivors. (See HITLER'S U-BOAT WAR by C Blair. Note: This was the first Italian submarine to be sunk in Atlantic.)

Atlantic convoy defence with Group in continuation.

Deployment with Group in NW Approaches for Atlantic convoy escort in continuation. Nominated for transfer to Newfoundland Escort Group based at St Johns.

Atlantic passage to join Group on formation. (Note: Other ships in this Group included HM Canadian Destroyer ST FRANCIS, HM Canadian Corvettes LETHBRIDGE, PRESTCOTT and ARVIDA.)

Deployed with Group for escort of outward and inward Atlantic convoys between Newfoundland and Mid Ocean Meeting Point in continuation.

Newfoundland Escort Force deployment in continuation. Nominated for transfer to newly formed 4th Canadian Escort Group.

Passage to UK to join new Group. (Note: Other ships in this Group included HM Canadian Destroyer RESTIGOUCHE, three RCN corvettes and one British, HMS CELANDINE).

8th - Joined eastbound Convoy ON95 at Liverpool with Group as escort for passage to Dispersal Point in NW Approaches.

17th - Detached from ON95 and took passage to St Johns.

29th - Joined eastbound Convoy SC85 as escort with ships of Group during passage to Liverpool.

Detached from SC85 and returned to St Johns.

16th - Deployed with Group for escort of eastbound Convoy HX133 to 30 degrees East. (Note: This was the fifth eastbound convoy to provided with an escort throughout passage to UK.)

23rd - HX133 sighted by U203 and reported to U-Boat Headquarters which arranged for reinforcement.

24th - Convoy under attack by U203, and U371 sinking two ships. Carried out uncoordinated anti-submarine attacks with Group. Eastbound convoy OB336 merged with HX133 totalling 65 mercantile escorted by two RCN Groups. Joint convoy under attack by U651 sinking one ship. Counter attacks by ten escorts unsuccessful.

26th - Joint convoy under further sustained attacks during which two ships were sunk.

27th - U556 joined attacking force and detected. (Note: This submarine was sunk by depth charges from HM Corvettes CELANDINE, GLADIOLUS and NASTURTIUM of 4th Escort Group.). Ship detached from joint convoy with five corvettes and took passage to Iceland. (Note: Defence of this merged convoy, which was the first carried out mainly by RCN ships, was subject to criticism. See above reference for detail.).

29th - Group deployed as escort for west bound convoy ON 105 during passage in Atlantic to St Johns. Detached from ON 105 and took passage to St Johns.

15th - Group deployed as escort for east bound Convoy HX197 during Atlantic passage.

17th - Group detached from HX197 on arrival at Liverpool.

26th - Group deployment as escort for westbound Convoy ON116 during Atlantic passage.

Group detached from ON116 and joined eastbound Convoy SC96 during Atlantic passage.

27th - Group detached from SC96 on arrival at Liverpool.

4th - Deployed with HM Destroyer ST CROIX, HM Canadian Corvettes AMHERST, ARVIDA, SHERBROOKE and HM Corvette CELANDINE of Group for escort of westbound Convoy ON127 during passage from Liverpool.

9th - ON127 sighted by U584 of VORWARTS Group.

10th - Carried out A/S operations with other escorts during sustained attacks by U96, U659, U584, U484, U218, U608 and U92. Two ships in convoy were sunk and others damaged.

11th - Carried out further operations against renewed attacks during which another two mercantiles were sunk.

12th - U-Boat attacks in continuation and despite vigorous counter operations another two ships in ONI27 were sunk.

13th - Air cover from Newfoundland arrived and many U-Boats driven off. U91 and U92 remained in contact and carried out night attacks.

14th - Hit by torpedo fired by U91 and sank in position 47.55N 42.27W. 114 of ship's company survived. (Note: For details of the defence of ON127 see HITLER'S U-BOAT WAR by C Blair.)

This name was re-introduced when HM Destroyer GRIFFIN was transferred to the Royal Canadian Navy on 20th March 1943 and became HMCS OTTAWA (ii).

CONVOY ESCORT MOVEMENTS of HMCS OTTAWA

Ces listes de convois n'ont pas été recoupées avec le texte ci-dessus


Ideas for Personal Scripture Study

God has a work for me to do.

As you read Joseph Smith—History 1:27–33, consider that God has a work for you to do, as He did for Joseph Smith. Ponder this invitation from President Russell M. Nelson: “Ask your Heavenly Father, in the name of Jesus Christ, how He feels about you and your mission here on earth. If you ask with real intent, over time the Spirit will whisper the life-changing truth to you. … I promise you that when you begin to catch even a glimpse of how your Heavenly Father sees you and what He is counting on you to do for Him, your life will never be the same!” (“Becoming True Millennials” [worldwide devotional for young adults, Jan. 10, 2016], broadcasts.ChurchofJesusChrist.org ).

You may sometimes feel the way Joseph did in verses 28–29. What can you learn from Joseph’s example about what to do when your actions are not consistent with the work God has called you to do?

The Book of Mormon contains “the fulness of the everlasting Gospel.”

As you read Joseph Smith—History 1:34–65, consider what details in these verses might stand out to you if you had never heard of the Book of Mormon before. As a believer, why is this account important to your testimony of the Book of Mormon?

Consider how the Book of Mormon fulfills the prophecies in Isaiah 29:4, 11–18.

The Restoration of the gospel fulfilled ancient prophecies.

Moroni quoted to Joseph several Old and New Testament prophecies, such as Isaiah 11 Acts 3:22–23 and Joel 2:28–32. Why might these prophecies have been important for Joseph to know? Why are they important for you to know?

What did Elijah restore?

President Henry B. Eyring said: “It is important to know why the Lord promised to send Elijah. Elijah was a great prophet with great power given him by God. He held the greatest power God gives to His children: he held the sealing power, the power to bind on earth and have it bound in heaven” (“Hearts Bound Together,” Ensign or Liahona, May 2005, 78).

Palmyra New York Temple. Families are sealed in the temple by the power restored through Elijah.

Elijah came to turn my heart to my ancestors.

What do words like “plant,” “hearts,” and “turn” in this section teach you about the mission of Elijah and the blessings of the priesthood keys he restored? How have you felt your heart turn toward your ancestors? Think of ways you can experience such feelings more often. Perhaps you could ask a relative to share a story with you about one of your ancestors—even better, you could record it. Maybe you could identify a deceased ancestor who never received gospel ordinances and then perform that work in the temple.

Ideas for Family Scripture Study and Home Evening

How did Joseph Smith feel about his mistakes? What did he do in response to those feelings? What do we learn from him about what to do when we make mistakes?

You could ask a family member to read aloud part or all of Moroni’s message from Joseph Smith—History 1:33–42 four times (because Moroni repeated this message four times). Between each reading, ask the other family members to share what they remember from his message, without looking at the scriptures. Why might the Lord repeat important messages several times? What are some other ways the Lord teaches us through repetition?

To help your children understand the “promises made to the fathers,” you could read Abraham 2:9–11 together or watch the video “Special Witnesses of Christ—President Russell M. Nelson” ( ChurchofJesusChrist.org ). Identify the promises God made as part of His covenant with Abraham. How do we “plant” these promises in our hearts?

To help family members turn their hearts to their fathers (or ancestors), you could invite them to learn about an ancestor and to share what they learn with the rest of the family. Why does the Lord want us to learn about our family members and perform temple ordinances for them? How are we blessed when we participate in family history and temple work? (see Dale G. Renlund, “Family History and Temple Work: Sealing and Healing,” Ensign or Liahona, May 2018, 46–49).

For more ideas for teaching children, see this week’s outline in Come, Follow Me—For Primary.


Voir la vidéo: uss smith DD-17 (Mai 2022).